Quelques questions à se poser avant de se lancer

Quelques questions à se poser avant de se lancer dans la création de son entreprise

• Y a-t-il un statut juridique idéal ?
Non ! Tous les statuts ont leurs propres avantages et inconvénients, il faut donc rechercher le statut le plus adapté à votre projet.

• Faut-il changer de régime matrimonial pour protéger ma famille ?
Nous vous conseillons d’adopter un régime de séparation des biens. Ce régime permettra de protéger les biens acquis avec les revenus de votre conjoint. Mais attention, un changement de régime matrimonial n’est possible qu’après deux ans de mariage.

• Y a-t-il une différence entre free-lance, travailleur indépendant, et solo ?
Les trois dénominations désignent un professionnel indépendant exerçant un métier généralement pratiqué en tant que salarié. Le terme « travailleur indépendant » est toutefois également utilisé par les caisses d’assurances sociales afin de désigner le statut social de tout entrepreneur individuel.

• Que signifie l’expression « profession libérale » ?
Le terme désigne les professions dont l’activité est principalement intellectuelle telles que les professions médicales, juridiques, techniques, ou encore les traducteurs, consultants,…

• Est-il possible de démarrer son activité en association ?
C’est possible, mais cela n’a de sens que si vous souhaitez que cette association ait un but non lucratif avec souvent des ambitions sociales.

• Quels sont les inconvénients de l’entreprise individuelle ?
Une EI est une personne physique assimilée à son créateur. Votre responsabilité en EI est donc totale, et votre patrimoine personnel est confondu avec votre patrimoine professionnel. Une déclaration peut toutefois être réalisée afin de vous protéger davantage.

• Quels types de société existe-t-il ?
Il y a deux types de société : les sociétés permettant l’exercice d’une activité professionnelle (EURL, SARL, SASU, SA, SAS,..), et les sociétés visant à faciliter l’exercice de l’activité de leurs membres (GIE, sociétés civiles de moyens,…)

• Que choisir entre la SARL, EURL, SA, SAS, et SASU ?
C’est une question compliquée qui demande beaucoup de réflexion. Il faut ici que vous réfléchissiez à vos moyens (nombre d’associés, capital social,..), au mode de fonctionnement, et à l’ambition de votre projet (crédibilité, image,…)

• Faut-il s’y connaître en comptabilité ?
C’est très conseillé ! Si vous n’avez aucune base, vous pouvez suivre un stage d’initiation à la comptabilité.

• Qu’est-ce qu’un CGA ?
C’est un centre de gestion agréée. Si vous adhérez, il contrôlera vos déclarations fiscales, et vous bénéficierez en contrepartie d’un abattement fiscal.

Source : http://lentreprise.lexpress.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *